Le Café CAUS revient grand gagnant
2 mai 2013

Gala coopscO 2013

Le Café CAUS a remporté les grands honneurs lors du Gala Coopsco 2013, événement qui a récompensé récemment les initiatives du réseau des coopératives en milieu scolaire. Lors de ce gala, la coopérative sherbrookoise s’est vue décerner les prix Meilleur projet de développement et Coopérative de l’année.

Le mandat initial de Café CAUS était d’assurer les services alimentaires sur les campus de l’Université de Sherbrooke.

« Bien au-delà de son mandat initial, Café CAUS veut aujourd’hui prouver que son apport à la communauté universitaire est primordial et que son désir d’atteindre la stabilité budgétaire est aussi grand que celui de continuer à améliorer les services déjà offerts sur le campus», affirme Hélène Daneau, directrice générale de Café CAUS et de la Coopérative de l’Université de Sherbrooke.

Publié le 01 mai 2013 à 10h54 | Mis à jour le 01 mai 2013 à 10h54 dans la Tribune

Auteur : Café CAUS

Le Café CAUS revient grand gagnant
Manger végétarien à l’UdeS
25 mars 2013

Possibilité ou fiction?

Les étudiants mangent souvent sur le pouce : on se prend un petit quelque chose au café Caus pour grignoter entre deux examens, pendant un travail d’équipe, pendant un cours, parce qu’on a un peu de temps, ou justement, parce qu’on en n’a pas, de temps! Pour les végétariens, qui ne se nourrissent pas de viande, mais de végétaux, manger sur le pouce un produit du café Caus est-il une possibilité?

Tery-Tanya Espin

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un végétarien? En fait, les végétariens se nourrissent principalement de produits végétaux. Ils ne consomment pas de viande, mais consomment tout de même les produits animaux tels les œufs et le lait. Les végétaliens, eux, ne consomment aucun produit animal. Bon, il y a aussi les végétaliens, eux, ne consomment aucun produit animal. Bon, il y a aussi les lactovégétariens (végétariens qui consomment du lait), les ovovégétariens (végétariens qui consomment des œufs), les pescévégétariens (qui consomment des poissons et fruits de mer et qui par le fait même, ne sont pas des végétariens, mais ça c’est un autre sujet). Les végétariens le sont principalement pour trois raisons : pour les animaux, pour leur santé et pour la planète.

Démystifions le mythe : les végétariens ne sont pas des êtres blanchâtres et faibles qui errent comme des zombies parce qu’ils n’ont pas d’énergie. Il est toutefois vrai qu’un certain calcul des aliments leur est nécessaire afin qu’ils obtiennent des protéines complètes à une saine alimentation. Tout ça peut sembler bien compliqué pour un individu qui consomme de la viande, mais ce n’est qu’une question d’habitude.

Alors cet étudiant végétarien qui étudie à l’UdeS, doit-il planifier toutes ses collations et ses repas à la maison, qu’il devra trimballer dans un Tupperware au fond de son sac à dos? Je me suis posé la question. Et j’ai fait des recherches. Et j’ai été (agréablement!) surprise de constater que le café Caus porte une attention particulière au végétarisme. Madame Hélène Daneau, directrice générale, mentionne qu’un met végétarien est offert tous les jours dans le menu de la table du jour. Le végétarien a le goût de fast food? Un burger de tofu est disponible au casse-croûte. Un petit sandwich entre deux cours? Plusieurs choix végétariens de paninis sont offerts quotidiennement. Il se sent un peu exotique? Toutes les cafétérias offrent une variété de sushis. Le végétarien a le temps de s’offrir un vrai repas? À la cafétéria centrale, des sautés végétariens préparés selon les goûts de chacun peuvent vous être préparés. Un comfort food  tout chaud? On peut remplacer la viande de la soupe tonkinoise par du tofu. Il y a aussi le comptoir à salades.

Sérieusement. Suis-je la seule personne surprise par cette variété de possibilités pour les végétariens? Je ne voudrais pas tomber dans le publireportage, mais les faits sont là! Le végétarien est bien nourri à l’UdeS! En fait, je me posais la question parce que j’ai vu un documentaire sur la viande. Le style de documentaire qui vous empêche de dormir. Ce qui fait que, drastique comme je suis, j’envisage le végétarisme. En plus, il parait que c’est à la mode…

Le végétarisme semble être en hausse (bien que minime) depuis plusieurs années au Canada. D’ailleurs, on peut lire dans les prédictions des tendances alimentaires pour le Canada d’ici 2020 sur le site Agriculture et Agroalimentaire Canada que : «Le végétarisme véritable ne prendra peut-être pas une ampleur considérable, mais la consommation de repas sans viande continuera de croître. Cela se fera, entre autres, en raison des perceptions de ce qui est bon pour la santé, de l’accent mis sur les repas rapides à préparer et des options d’aliments ethniques. »

Les gens sont de plus en plus conscients de ce qu’ils mettent dans leur assiette (je vous épargne mon enquête sur les bébés-carottes!) et s’informent de plus en plus sur leur consommation. C’est vrai que c’est à la mode, bouger, bien manger : on mange des trucs biologiques, on boit des cafés équitables, on pense écologie. Les commerçants y sont sensibles. Peut-être que c’est juste une mode. Peut-être que non. Peut-être qu’on n’a pas fait attention pendant trop longtemps, et que là, on se réveille. En tout cas, au café Caus, c’est possible de manger végétarien.

http://www.lecollectif.ca/manger-vegetarien-a-ludes-possibilite-ou-fiction/

 

Auteur : Café CAUS

Manger végétarien à l’UdeS
Un pas de plus pour Café CAUS
12 juillet 2012

La Presse

La coopérative de solidarité Café CAUS assurera la gestion des services alimentaires au Palais des sports Léopold-Drolet de Sherbrooke.

Le Club de hockey le Phoenix confirme que parmi les entreprises ayant démontré de l’intérêt à offrir ce service, cette entreprise membre du réseau COOPSCO et gestionnaire du futur bistro de l’Université de Sherbrooke s’est démarquée.

L’organisation du Phoenix souligne dans un communiqué que cette annonce survient en cette année internationale des coopératives déclarée par l’ONU.

Café CAUS est une entreprise locale qui opère des cafétérias et des cafés facultaires sur les campus de l’Université de Sherbrooke et un service traiteur.

 

http://www.lapresse.ca/la-tribune/sherbrooke/201207/11/01-4542743-cafe-caus-decroche-le-contrat-du-palais-des-sports.php

Auteur : Café CAUS

Un pas de plus pour Café CAUS